Une petite historique de l’invention du four à micro-ondes

Le four à micro-ondes  est cet appareil électroménager qui a énormément révolutionné le monde de la cuisine. S’il est aujourd’hui présent dans presque tous les ménages, son invention demeure encore méconnue pour la plupart. Même le nom de son inventeur est inconnu de tous. Il est pourtant utile, ne serait-ce que pour la culture générale, de connaître un peu plus sur l’origine de cet appareil que l’on utilise pour presque toutes les petites tâches à faire en cuisine (réchauffage, déglaçage, cuisson rapide, …).


Percy Spencer – L’inventeur du four à micro-ondes

Percy Spencer – L’inventeur du four à micro-ondes

Percy Spencer – L’inventeur du four à micro-ondes

Le nom de Percy Spencer n’évoque rien à personne pourtant il s’agit bien de l’homme qui est à l’origine du four à micro-ondes. Cet inventeur classé au rang des inconnus est pourtant un Américain dont les titres devraient faire en sorte qu’on se rappelle de lui à vie. En effet, l’ingénieur a contribué à la victoire des Alliés contre l’armée d’Hitler et, en même temps, a fait en sorte que la libération des ménagères survient dans les années 1970 avec l’invention du four à micro-ondes. Percy Spencer, employé au sein de l’entreprise Raytheon, a découvert l’industrialisation d’une invention majeure dédiée aux forces armées : le radar. En poussant ses recherches plus loin, l’ingénieur a ensuite donné naissance au four à micro-onde quelques années plus tard. Orphelin dès ses 18ème mois, Percy Spencer a été élevé par son oncle dans la pauvreté, si bien qu’il a dû quitter l’école dès l’âge de 12 ans pour travailler comme machiniste. Rien ne le prédestinait donc à cette brillante carrière d’ingénieur. C’est l’arrivée du Maine de l’électricité dans son village, puis du succès du télégraphe qui ont contribué au bouleversement de son parcours. Il fût en effet fasciné par ces deux et décide de se porter candidat pour la supervision de l’électrification d’une usine. S’engageant dans les marines comme télégraphiste, il passe ses nuits à se former lui-même aux innovations de l’époque, à l’aide de livres.

Chocolat et pop-corn – La naissance du four à micro-ondes

Lorsque Spencer est démobilisé en 1918, il est tout de suite repéré par l’entreprise Raytheon qui est issue du Massachussetts Institute of Technology ou MIT. Cette entreprise spécialisée dans les tubes électroniques décrochera un contrat top secret pour l’industrialisation d’une invention des chercheurs britanniques lors de l’entrée en guerre des Etats-Unis. Il s’agit bien sûr du radar, l’invention phare pour repérer les avions et les navires du Reich. C’est alors que Spencer, avec quelques personnes du MIT, a l’idée de produire le tube sous vide en série appelé magnétron, produisant des impulsions électromagnétiques du radar. La production de magnétrons passe alors de 17 par semaine à 2600 par jour grâce à cette brillante invention. Raytheon fournira ainsi 80% des radars utilisés par les alliés durant la guerre. Cela a contribué au succès de l’entreprise, mais aussi de Percy Spencer qui est médaillé de l’US Navy. Cependant,  la fin de la guerre s’est annoncé rude pour Raytheon puisque la demande en matériel militaire a brutalement chuté. Spencer ne se laisse pas abattre et use de son incroyable inventivité pour s’en sortir. Il a remarque que le chocolat fondait en s’approchant des magnétrons. Son intuition d’utiliser les microondes pour réchauffer et cuire les aliments s’est développé. Il effectua par la suite des essais avec des grains de maïs pendant lesquels ceux-ci se transforma en pop-corn. Il continua l’expérience avec un œuf et l’usage de magnétron pour réchauffer son déjeuner devint pour lui une habitude.

Le premier four à micro-ondes – Commercialisation

Le premier four à micro-ondes – Commercialisation

Le premier four à micro-ondes – Commercialisation

Percy Spencer dépose son premier brevet pour un four à micro-ondes dont  l’entreprise Raytheon commença la production en 1947. Baptisé à l’époque Radar Range, l’appareil avait l’ai d’un gros réfrigérateur qui pesait plus de 320 kilos et valait 3000 dollars. Il n’était donc réservé qu’aux restaurateurs et aux collectivités. Ce n’est que dans les années 1960, après que Raytheon ait été racheté par un fabriquant d’électroménager que le four à micro-ondes eut sa place dans les cuisines des ménages avec un modèle vendu à moins de 500 dollars. L’appareil était plus compact et aux Etats-Unis, le succès est de suite au rendez-vous, surtout dès l’année 1975 où les ventes de four à micro-ondes dépassent celles des fours à gaz. Le four à micro-ondes s’est répandu dans les pays du monde entier tandis que Percy  Spencer, n’ayant même pas le temps d’apprécier son succès, décéda en 1970 à l’âge de 76 ans, avec une centaine de brevets à son actif.

Ce contenu a été publié dans Guide d'Achat, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire